• Imprimer

Duo ORAN (Morgane Clerc & Flo·re Clerc)

Né·es en 1994 et 1993

Vivent en travaillent à Lille

Diplômé·es du Master Design d’Espace et Alternatives Urbaines, Vitry-sur-Seine

https://oran-g.com/

@duo_oran

Le duo ORAN est composé des artistes Morgane Clerc et Flo·re Clerc, né.es en 1994 et 1993, originaires de Bourgogne et de région parisienne. Après des études communes en design d’espace et alternatives urbaines à Vitry-sur-Seine, iels débutent en 2016 une démarche artistique situationnelle. Déménageant au gré des résidences et des invitations, c’est en s’exposant et en s’impliquant dans des contextes toujours changeants qu’iels imaginent leurs premières actions collaboratives. En 2019, après trois ans de nomadisme, iels s’installent à Lille et sont artistes associé·es à la malterie depuis 2021.

En quoi l’acte artistique peut-il être un levier d’émancipation et de solidarité ? C’est à cette problématique que le duo ORAN tente d’apporter des éléments de réponse, en assumant une posture poétique, critique et farceuse. Puisant dans le registre des sciences humaines et des manifestations populaires, leurs travaux s’inscrivent tant dans le domaine de la représentation que dans celui de l’intervention. Explorant le monde comme un champ de bataille, iels cherchent à tisser de nouvelles alliances, fasciné.es par la possibilité d’un ailleurs du capitalisme. Mettant en place de joyeuses tactiques de contournement des normes, le duo ORAN s’infiltre dans des situations de production pour les changer en situations politiques. En prenant le large des récits dominants, peut alors se déployer ce qu’iels nomment le potentiel de fictionnalité présent en chaque lieu. Leurs interventions prennent la forme de protocoles et d’enquêtes. Les enquêtes sont activées au sein de territoires spécifiques sur de longues durées, lors desquelles le duo ORAN s’assigne une mission à accomplir. Celle-ci peut aboutir à des situations de discussions et à la production d’objets fonctionnels. Alors que l’enquête avance, c’est tout un réseau de relation formel ou informel qui se dessine, dont l’évolution donne lieu à des documentations et archivages. Cette dimension ethnographique permet ensuite de produire des objets d’éditions et des installations, dont la vocation est de transmettre le désir de faire en commun.

HAUT DE PAGE