• Imprimer

Pauline Pastry

Née en 1992 à Angoulême

Vit et travaille à Paris

Diplômé des Arts Décoratifs, Paris

http://paulinepastry.com

@paulinepastry

Petite-fille d’ouvrière, fille d’ouvrier, Pauline Pastry a consacré la majeure partie de son travail artistique à dépeindre les conditions de vie en usine. Elle a exposé les problématiques actuelles rencontrées par son père dans ses premiers films, La limite élastique (2017) et Opus (2020). Ainsi que la grève à laquelle sa grand-mère a pris part dans les années 80 dans une installation vidéo, Les filles de chez Moreau (2022).

Son dernier projet en cours de réalisation, Les ateliers du diable, tente de dépeindre les soirées ouvrières qui ont eu lieu à Montreuil au 19ème siècle. Ses techniques de production, lorsqu’il s’agit de sculptures ou d’installations, reprennent celles de l’industrie, comme par exemple l’utilisation de la fonderie pour réaliser des bas-reliefs, ainsi que la technique du thermoformage, de l’acier et de la résine. Avec la résine, elle utilise un objet symbolique, le bleu de travail, qu’elle vient figer dans le temps.

Son travail a été exposé entre autres à la Grande Halle de La Villette, à la galerie Komunuma, à l’Iselp, à Art contest, au BAFF où elle a remporté le prix SCAM pour son film Opus en 2021. Son film 6DDL (6 min, 2022) intègre en 2023 la collection du Frac Île-de-France. Depuis janvier 2024, elle est en résidence de 6 mois à la Villa Belleville.

HAUT DE PAGE