• Imprimer

Tiphaine Calmettes

Née en 1988 à Ivry-sur-Seine (Ile-de-France, France)
Vit et travaille à Montreuil (Ile-de-France, France)

Formation : ENSA Bourges, Bourges (2008 - 2013)
Supports utilisés : Pratiques mixtes

http://tiphaine.calmettes.syntone.org/

À l’ombre, 2011 - sculpture - 30 x 30 x 30

Tiphaine Calmettes

Sans titre, 2013 - sculpture - 50 x 50 x 50

Tiphaine Calmettes

Paysage impacté, 2013 - technique mixte - 260 x 265 x 157

Tiphaine Calmettes

Sans titre, 2015 Technique : technique mixte - 150 x 100 x 50

Tiphaine Calmettes

Glace-béton-plante, 2015 - Photographie - 45 x 30

Tiphaine Calmettes

J’envisage l’espace en émettant des hypothèses. Le questionnement débute de l’expérience sensible, allant du paysage à l’architecture, et du physique au mental. Sous une forme organisée et minimale, une rencontre, s’effectue entre deux éléments antagoniques.
Un jeu de dimensions s’ajoute à la superposition des médiums, les différents espaces s’entrecroisent, ils ouvrent de nouvelles dimensions, de nouveaux espaces dans la pièce, tout en créant une sorte d’arrêt du temps, de suspension. De manière ténue, les plans se croisent sans jamais se toucher. Telles les coordonnées d’un repère, ces coins ouvrent des espaces potentiels à reconstruire mentalement. De manière générale, les paysages sont inhabités, aucune trace humaine n’apparaît, hormis par le geste du cadrage, de la prise de vue. Les formes géométriques, pures abstractions mentales, créent un sentiment d’étrangeté dans leurs rencontres avec les paysages. Elles sont comme des objets non identifiés ayant atterri au hasard dans un paysage inoccupé.

HAUT DE PAGE