• Imprimer

Romain Kronenberg

Né en 1975 à Paris (Ile-de-France, France)
Vit et travaille à Paris (Ile-de-France, France)
Formation : Faculté de théologie de Genève (1994 - 1996) / Conservatoire supérieur de musique, Genève (1996 - 2000)
Supports utilisés : Photographie,Dessin,Sculpture,Son,Vidéo,Performances,Installation

https://kronenberg.fr/

Ani, 2015 - photo - Dimensions variables

Benjamin Graindorge

Mardin yeni şehir, 2015 - photo - Dimensions variables

Romain Kronenberg

So long after sunset and so far from dawn, 2015 - video - Dimensions variables

Romain Kronenberg

So long after sunset and so far from dawn, 2015 - video - Dimensions variables

Romain Kronenberg

So long after sunset and so far from dawn, 2015 - video - Dimensions variables

Romain Kronenberg

Dans ses projets récents, Romain Kronenberg travaille sur l’idée de renouvellement (et de renaissance) qui saisit un monde en plein changement de paradigme. Il imagine des fictions où s’opposent et tentent de se réconcilier des archétypes incarnés par des territoires ou des personnages : l’enthousiaste et le pessimiste dans Été perpétuel et Dorsale, le collectif et le singulier dans Marcher puis disparaître, l’organique et l’inorganique dans Heliopolis. Dans le film So long after sunset and so far from dawn, tourné en Turquie aux frontières arménienne et syrienne, ce sont des Titans et des Dieux, figures mythologiques antiques et symboles du cercle et de la ligne, du mécanique et du vivant, qui s’observent, s’enlacent et évoquent leur union nécessaire.

L’installation So long after sunset and so far from dawn se présente comme une fresque mêlant un film et des photographies où deux villes-frontière dialoguent : une ancienne cité en ruines à la frontière arménienne et une ville en devenir et en chantier à la frontière syrienne. Des sous-titres déroulent le dialogue imaginaire entre un Titan et un Dieu, figures mythologiques et opposées ; dans la bande son de l’installation, ces sous-titres sont repris, lus en Turc et en Kurde, traités musicalement et accompagnés d’autres éléments musicaux.

HAUT DE PAGE