• Imprimer

Anne Le Troter

Née en 1985 à Saint Etienne (Rhône-Alpes, France)
Vit et travaille à Paris (Ile-de-France, France)
Formation : HEAD, Genève (2010 - 2012) ; ESAD Saint-Etienne (2006-2011).
Supports utilisés : Son, Installation

http://anneletroter.tumblr.com/

Les mitoyennes, 2015 - installation sonore - 13 minutes

Jules Roeser – La BF15, commissariat par Perrine Lacroix

Elle pense qu’il pense qu’elle pense, 2014 - installation sonore - 26 minutes

Annik Wetter

Elle pense qu’il pense qu’elle pense, 2014 - installation sonore - Dimensions variables

Annik Wetter

L’encyclopédie de la matière - vidéo - 9 minutes

Nuancier dentaire, 2016 - Tapisserie - Dimensions variables

Traitant le langage comme une matière malléable, les travaux d’Anne le Troter sont empreints d’une certaine trivialité, liée à l’utilisation de formes orales, ou des formes sans forme du langage utilitaire. S’inspirant de situations de la vie quotidienne, elle transforme en texte ses observations sur le monde qui l’entoure et questionne les fonctionnements du langage dans ce processus.

Utilisant la « mise en langage » comme instrument de connaissance, elle tente de décrire et partant, d’expliquer ce qu’elle observe du monde – tentative sans doute illusoire et sans fin, qui fait écho à cet extrait de Nathalie Quintane, auteure chère à l’artiste "Tout ça pour dire que ce n’est pas parce que tu écris que tu en sois moins embrouillé. Ça déplace l’embrouille, et voilà." (1)

Isaline Vuille, Kunstbulletin, juillet-août 2014,
‘Anne le Troter - rollercoaster screams ou ça s’en va et ça revient’

(1) Extrait de ‘Crâne chaud’ de Nathalie Quintane, 2012, POL, Paris

HAUT DE PAGE