• Imprimer

Safouane Ben Slama

Son œuvre :
Sur le Ter Ter - sur le mur aveugle à coté de l’église Saint-Jacques le Majeur, en face du Beffroi

Voir l'image en grandNous avons marché de Madeleine à Poissonnière, de Télégraphe aux Lilas, de La Chapelle à Porte d’Aubervilliers et un peu plus loin, bien au-delà du périphérique. Déambulant de façon hasardeuse au gré de nos discussions et de nos rendez-vous, nous avons parcouru ensemble, parfois sans y prêter attention, certains des trajets qui ont inspiré ces photographies. Artiste autodidacte, Safouane Ben Slama vient de la philosophie, d’une pensée qui naît de la mise en mouvement et qui s’incarne dans les corps physiques, plastiques et matériels.
Commencée en 2014 et réalisée en banlieue parisienne, la série Sur le ter-ter s’attache au quotidien, aux lieux de vie et aux espaces familiers. Déjouant les attentes liées à l’idée de périphérie, le déplacement n’est plus seulement dans ces photographies un processus de travail, mais un procédé formel. L’attention migre du centre vers la marge ; le cadre se fixe sur le hors-champ, guidant le regard vers les points de contact entre deux limites, deux surfaces, pour les épuiser et en montrer le caractère arbitraire. Un nuage de brume grise sur l’angle aigu d’un toit d’immeuble, un groupe d’adolescents jouant à la console dans la rue, un ballon déchiré tendu dans le vide, un caddie renversé, des planches de bois brut agencées sur le bitume craquelé… Cercle de caoutchouc sur graphique blanc, torsion de métal rouge sur goudron, effet de texture. La tension dramatique glisse de la scène vers le détail ; l’anecdotique devient signifiant. Nouvel équilibre de forces presque métaphoriques. Ces photographies relèvent les traces et les gestes, les empreintes d’un passage sur le paysage. Avec un réalisme éthéré, elles recensent de curieux désordres, qui sont aussi des ordonnancements, et les infimes déplacements entre ciel et terre.
Louise Eliade, chercheuse en histoire de l'art

Biographie

Safouane Ben Slama (né en 1987 et de nationalité franco-tunisienne) vit et travaille à Paris. Il a suivi un parcours théorique en philosophie et en esthétique à la Sorbonne, puis sa pratique artistique a pris le dessus. Il a été sélectionné au Salon de Montrouge en 2015 ainsi qu’à la Biennale de design de Saint-Étienne. Il a réalisé divers projets notamment en Palestine ainsi que dans la réserve apache de Whiteriver. Safouane Ben Slama présente ici une sélection d’images illustrant son travail sur la périphérie et la marginalité, sur la réappropriation des espaces de vie commune et sur notre manière de la manipuler. Son travail a été publié dans Vice, I-D ainsi que Dazed and Confused.

Photo : Sans titre, série «Sur le ter-ter », 2015-2016, tirage sur papier photographique lambda, 202 × 135 cm

HAUT DE PAGE