• Imprimer

L'exposition 2019

Le rendez-vous indispensable de l'art contemporain

Le Salon de Montrouge revient pour une 64e édition afin de ravir un public toujours aussi fidèle et curieux d’amateurs, de galeriste, d’artistes...

Organisé et financé depuis sa création par Montrouge, ville d’accueil pour l’art contemporain, le Salon a révélé de nombreux artistes comme Felice Varini, Hans Bouman, Valérie Favre, Georges Rousse, Hervé Di Rosa, et, plus récemment Théo Mercier, Pauline Bastard, Marion Bataillard, Clément Cogitore...

Manifestation emblématique pour la découverte des artistes émergents en France, le Salon de Montrouge peut se vanter aujourd’hui de bénéficier d’une qualité, d’une exigence et d’un rayonnement qui dépassent les frontières. La pluridisciplinarité est plus que jamais représentée : photos, peintures, sculptures, dessins, vidéos, performances et installations seront exposés dans les 1 500 m2 du Beffroi, monumentale architecture des années 1930. Les artistes seront soumis aux regards expérimentés d’un jury qui leur remettra lors du vernissage le 26 avril 2019, les prix du Salon de Montrouge.

Les performances

  • Samedi 18 Mai de 16h à 20h : Après-midi performance en partenariat avec la Fondation Ricard pour L’Art Contemporain
  • Mercredi 22 Mai : Finissage du 64e Salon et soirée performance, en partenariat avec la Fondation Ricard pour l’Art Contemporain

Les visites du Salon

  • Tous les samedis et dimanches à 15h : Visites avec un médiateur – Gratuit dans la limite des places disponibles
  • Visites pour les groupes scolaires et centres d’accueil loisirs : sur réservation dans la limite des places disponibles jusqu’au 12 Avril à expositions@ville-montrouge.fr

Programmation Enfant

  • Tous les dimanches à 16h : Workshop enfants organisé et animé par un artiste de l’exposition. Sur réservation à l’accueil de l’exposition – Gratuit dans la limite des places disponibles
  • Mercredi 15 Mai de 14h à 17h30 : Journée interdite aux parents. Sur réservation par mail à expositions@ville-montrouge.fr ou à l’accueil de l’exposition
HAUT DE PAGE