• Imprimer

Le jury

Pour cette 65e édition du Salon de Montrouge, le jury est composé de :

  • Daria de Beauvais - Présidente de jury
    est Curatrice Senior au Palais de Tokyo. Elle y a récemment été co-commissaire des expositions collectives « Anticorps » (2020) et « Futur, ancien, fugitif » (2019). Elle a assuré avec l’équipe curatoriale du Palais de Tokyo le commissariat de la 15e Biennale de Lyon, « Là où les eaux se mêlent » (2019). Parmi ses dernières expositions monographiques : « Angelica Mesiti – Quand faire c’est dire » (2019), « Laure Prouvost – Ring, Sing and Drink for Trespassing » (2018), « Carte Blanche à Camille Henrot – Days are Dogs » (2017) et « Mika Rottenberg » (2016). Elle a auparavant eu diverses expériences à la fois en institutions (Biennale et Collection Peggy Guggenheim à Venise ; Museum of Modern Art et Independent Curators International à New York) et en galeries (Zlotowski, Paris ; Alessandra Bonomo, Rome ; Lili Marleen, New York). Elle mène également une pratique de commissaire indépendante (Paris, Rotterdam, Chicago). Elle enseigne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, écrit pour différentes revues et publications, participe régulièrement à des comités et des jurys.

  • Elise de Blanzy-Longuet
    est directrice de la culture au sein du département des Hauts-de-Seine. Ancienne avocate, diplômée de Sciences Po, elle a occupé différentes fonctions dans le secteur culturel. Elle a été administratrice de la Fondation Culture et Diversité créée par Marc Ladreit de Lacharrière, Président du Groupe Fimalac, où elle avait également la responsabilité des relations extérieures et du mécénat. Elle a exercé la fonction de déléguée générale de l’association pour la mise en valeur de la grotte Chauvet, et de secrétaire du Conseil d’administration et membre des comités de gouvernance d’Agence France-Muséums, en charge du musée du Louvre Abu Dhabi.
  • Françoise Docquiert
    est enseignante à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (École des Arts de la Sorbonne). Elle est également critique d’art et curatrice indépendante. Elle a été commissaire de : « Michel Journiac, l’action photographique » à la Maison Européenne de la Photographie de Paris (2017), « Des Villes et des Hommes, regard sur la collection de Florence et Damien Bachelot » (2018) et « Harry Gruyaert, photographe » (2019) à l’Hôtel des Arts de Toulon. En 2018, elle a participé à la Biennale Photographique de Daegu en Corée du Sud. Elle est également auteure de documentaires sur l’art, la série « Enquête d’Art » pour France 5, et de deux 52 mn pour Arte sur Bernard Buffet et le sculpteur César, et d’une autre en préparation sur Oskar Kokoschka.
  • Anne Dressen
    est commissaire d’exposition à l’ARC, département contemporain du Musée d’Art moderne de Paris. Ses projets interrogent les pratiques artistiques officieuses ou périphériques, en lien étroit avec les études culturelle, coloniale, et de genre. Parmi ses expositions : « Playback » sur le vidéo-clip, « Sturtevant. The Razzle Dazzle of Thinking », « Seconde main » sur l’appropriation, « Decorum. Tapis et tapisseries d’artistes », « Carol Rama » (avec le MACBA de Barcelone), et « MEDUSA, Bijoux et tabous ». Sa dernière exposition, « Trans » à MECA/Frac Aquitaine (2019) réfléchissait au concept de transversalité artistique. Son prochain projet, « Les Flammes », explorera la céramique comme art universel et relationnel, entre artistique et utilitaire, décoratif et politique.
  • Alexia Fabre
    est conservatrice en chef du MAC VAL (Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, Vitry-sur-Seine). De 1993 à 1998, elle a dirigé le musée départemental de Gap. À partir de 1998, elle reformule et mène à bien le projet culturel et scientifique du MAC VAL, qui ouvre ses portes en 2005. En 2009 et 2011, elle assure la co-direction artistique de « Nuit Blanche Paris ». En 2017, elle est commissaire invitée de la « Manif d’Art », biennale d’art contemporain de Québec, et en 2019, elle est co-commissaire de « Lune, du voyage réel aux voyages imaginaires » au Grand Palais, Paris. Alexia Fabre participe actuellement à la direction artistique de gares du Val-de-Marne dans le cadre du Grand Paris Express.
  • Xavier Franceschi
    est directeur du Frac Île-de-France depuis 2006. De 1991 à 2002, il a été Directeur du Centre d’Art Contemporain de Brétigny. De 2002 à 2006, il a été inspecteur de la création chargé de la commande publique à la délégation aux Arts Plastiques, au ministère de la Culture et de la Communication. Il a notamment réalisé les expositions personnelles d’artistes — souvent pour la première fois dans une institution française — tels que Ulla Von Brandenburg, Charles Avery, Keren Cytter, Gusmão/Paiva, Aurélien Froment, Haris Epaminonda, Mark Geffriaud, Elad Lassry ou encore, actuellement, Ben Russell.

  • Rebecca Lamarche-Vadel
    est directrice de Lafayette Anticipations. Elle était en 2020 la commissaire générale de la Biennale de Riga. De 2011 à 2019, elle est curatrice au Palais de Tokyo où elle assure le commissariat, entre autres, des cartes blanches à Tomas Saraceno et Tino Seghal.
  • Clément Postec
    est conseiller artistique aux Ateliers Médicis, réalisateur et commissaire. Après un parcours au sein d’institutions artistiques associatives, publiques et de collectivités territoriales, il rejoint en 2015 le SPEAP fondé par Bruno Latour à Sciences Po Paris. Dans ce cadre, il collabore avec les Ateliers Médicis et intègre finalement le projet pour y coordonner des programmes de résidences et de création. Ses films ont été montrés en France et à l’étranger. Il a participé à plusieurs expositions au croisement du cinéma et de l’art contemporain.
  • Annabelle Ténèze
    est depuis 2016, directrice générale des Abattoirs, Musée-Frac Occitanie Toulouse. Entre 2006 et 2012 elle a été conservatrice au cabinet d’arts graphiques au musée national Picasso-Paris. Elle a ensuite dirigé le musée départemental d’art contemporain de Rochechouart où elle a co-organisé, entre autres, les expositions « Carolee Schneemann », « Peindre, dit-elle », « L'Iris de Lucy. Artistes africaines contemporaines », « Kent Monkman », « Eduardo Basualdo ». Parmi les expositions dernièrement présentées aux Abattoirs : « Picasso et l'exil. Une histoire de l'art espagnol en résistance et son pendant en région », « Je suis né étranger » (60 artistes, 29 nationalités), « Jacqueline de Jong », « Peter Saul ».

  • Clément Thibault
    est directeur artistique du Cube (Issy-les-Moulineaux), critique d’art et curateur (membre de l’AICA, de YACI et de C-E-A), auteur de diverses monographies, sur Wahib Chehata, Lucien Murat ou Vladimír Škoda. Après des études d’histoire de l’art et de management culturel, il a été assistant curateur de Laurence Dreyfus, puis rédacteur en chef d’Art Media Agency (AMA) pendant deux ans. Il enseigne l’histoire de l’art à l’ICART, à l’EAC et à IESA, et fait partie du comité de pilotage d’ISEA 2023.
HAUT DE PAGE