• Imprimer

Le jury

Pour cette 65e édition du Salon de Montrouge, le jury est composé de :

  • Emma Lavigne - Présidente de jury

    est Présidente du Palais de Tokyo à Paris depuis septembre 2019. Elle a été conservatrice à la Cité de la Musique à Paris, puis au Centre Pompidou, où elle a notamment été commissaire de l’exposition « Danser sa vie » (avec Christine Macel) et des rétrospectives Pierre Huyghe et Dominique Gonzalez-Foerster. De 2014 à 2019, elle est directrice du Centre Pompidou-Metz. Parmi les expositions qu’elle a organisées : « Warhol Underground », « Kimsooja-To Breathe », « Couples Modernes », « Rebecca Horn. Théâtre des métamorphoses » et, en co-commissariat, « Jardin infini ». En octobre 2019, elle a invité (avec Emmanuelle de Montgazon) l’artiste sud-coréenne Kimsooja à la première édition de « Traversées », acte fondateur du Projet du Quartier du Palais, à Poitiers. Emma Lavigne a représenté la France à la Biennale d’art de Venise 2015 avec l’artiste Céleste Boursier-Mougenot et a été commissaire de la 14e Biennale de Lyon. Elle présentera, en octobre 2020 au Palais de Tokyo, la première carte blanche en France donnée à l’artiste allemande Anne Imhof.

  • Elise de Blanzy-Longuet
    est directrice de la culture au sein du département des Hauts-de-Seine. Ancienne avocate, diplômée de Sciences Po, elle a occupé différentes fonctions dans le secteur culturel. Elle a été administratrice de la Fondation Culture et Diversité créée par Marc Ladreit de Lacharrière, Président du Groupe Fimalac, où elle avait également la responsabilité des relations extérieures et du mécénat. Elle a exercé la fonction de déléguée générale de l’association pour la mise en valeur de la grotte Chauvet, et de secrétaire du Conseil d’administration et membre des comités de gouvernance d’Agence France-Muséums, en charge du musée du Louvre Abu Dhabi.
  • Françoise Docquiert
    est enseignante à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (École des Arts de la Sorbonne). Elle est également critique d’art et curatrice indépendante. Elle a été commissaire de : « Michel Journiac, l’action photographique » à la Maison Européenne de la Photographie de Paris (2017), « Des Villes et des Hommes, regard sur la collection de Florence et Damien Bachelot » (2018) et « Harry Gruyaert, photographe » (2019) à l’Hôtel des Arts de Toulon. En 2018, elle a participé à la Biennale Photographique de Daegu en Corée du Sud. Elle est également auteure de documentaires sur l’art, la série « Enquête d’Art » pour France 5, et de deux 52 mn pour Arte sur Bernard Buffet et le sculpteur César, et d’une autre en préparation sur Oskar Kokoschka.
  • Anne Dressen
    est commissaire d’exposition à l’ARC, département contemporain du Musée d’Art moderne de Paris. Ses projets interrogent les pratiques artistiques officieuses ou périphériques, en lien étroit avec les études culturelle, coloniale, et de genre. Parmi ses expositions : « Playback » sur le vidéo-clip, « Sturtevant. The Razzle Dazzle of Thinking », « Seconde main » sur l’appropriation, « Decorum. Tapis et tapisseries d’artistes », « Carol Rama » (avec le MACBA de Barcelone), et « MEDUSA, Bijoux et tabous ». Sa dernière exposition, « Trans » à MECA/Frac Aquitaine (2019) réfléchissait au concept de transversalité artistique. Son prochain projet, « Les Flammes », explorera la céramique comme art universel et relationnel, entre artistique et utilitaire, décoratif et politique.
  • Alexia Fabre
    est conservatrice en chef du MAC VAL (Musée d’art contemporain du Val-de-Marne, Vitry-sur-Seine). De 1993 à 1998, elle a dirigé le musée départemental de Gap. À partir de 1998, elle reformule et mène à bien le projet culturel et scientifique du MAC VAL, qui ouvre ses portes en 2005. En 2009 et 2011, elle assure la co-direction artistique de « Nuit Blanche Paris ». En 2017, elle est commissaire invitée de la « Manif d’Art », biennale d’art contemporain de Québec, et en 2019, elle est co-commissaire de « Lune, du voyage réel aux voyages imaginaires » au Grand Palais, Paris. Alexia Fabre participe actuellement à la direction artistique de gares du Val-de-Marne dans le cadre du Grand Paris Express.
  • Xavier Franceschi
    est directeur du Frac Île-de-France depuis 2006. De 1991 à 2002, il a été Directeur du Centre d’Art Contemporain de Brétigny. De 2002 à 2006, il a été inspecteur de la création chargé de la commande publique à la délégation aux Arts Plastiques, au ministère de la Culture et de la Communication. Il a notamment réalisé les expositions personnelles d’artistes — souvent pour la première fois dans une institution française — tels que Ulla Von Brandenburg, Charles Avery, Keren Cytter, Gusmão/Paiva, Aurélien Froment, Haris Epaminonda, Mark Geffriaud, Elad Lassry ou encore, actuellement, Ben Russell.
  • Carine Le Malet
    est depuis 2001 directrice de la programmation artistique et de la création du Cube, Centre d’art numérique à Issy-les-Moulineaux. Elle a précédemment travaillé au Centre national d’art et de culture Georges Pompidou, à « ISEA 2000 révélation », 10e Symposium des arts électroniques, ainsi que pour la galerie Jérôme de Noirmont à Paris. Elle participe à de nombreux jurys pour des festivals et écoles d’art (Les Gobelins, Esag Penninghen, ISART, ENSCI...) et réalise des programmations hors-les-murs pour des instituts français (Bulgarie, Algérie, Liban), des festivals et centres d’art.
  • Mario Pasqualotto
    est artiste, professeur et commissaire d’expositions. Il a fait partie de la commission espagnole de la Jeune Création Européenne, organisée par le service culturel de Montrouge, pendant plusieurs années. Il a inauguré en février 2020 une installation au Pavillon Mies van der Rohe à Barcelone.
  • Clément Postec
    a travaillé pour pointligneplan, Khiasma (La fabrique Phantom), la Région Île-de-France, le Département de la Seine-Saint-Denis et le Centre national des arts plastiques. En 2015-2016, il a participé au programme d’expérimentation en arts et politique dirigé par Bruno Latour à Sciences Po. En 2016, son film Mille autres raisons, commandité par le Cnap et le G.R.E.C. (Groupe de recherches et d’essais cinématographiques), a été sélectionné en compétition internationale au Festival du nouveau cinéma de Montréal. Il est actuellement conseiller artistique aux Ateliers Médicis à Clichy-sous-Bois/Montfermeil.
  • Annabelle Ténèze
    est depuis 2016, directrice générale des Abattoirs, Musée-Frac Occitanie Toulouse. Entre 2006 et 2012 elle a été conservatrice au cabinet d’arts graphiques au musée national Picasso-Paris. Elle a ensuite dirigé le musée départemental d’art contemporain de Rochechouart où elle a co-organisé, entre autres, les expositions « Carolee Schneemann », « Peindre, dit-elle », « L'Iris de Lucy. Artistes africaines contemporaines », « Kent Monkman », « Eduardo Basualdo ». Parmi les expositions dernièrement présentées aux Abattoirs : « Picasso et l'exil. Une histoire de l'art espagnol en résistance et son pendant en région », « Je suis né étranger » (60 artistes, 29 nationalités), « Jacqueline de Jong », « Peter Saul ».
HAUT DE PAGE