• Imprimer

Comma (Clémence Choquet, Mickaël Gamio)

Vivent et travaille à Strasbourg

http://www.cc-comma-mg.com/choquetcommagamio.html

comma, Heure brute - bore out, 2018, 988 pièces de 1 cent (valeur d'une heure au SMIC brut en 2018) sur un rail de porte coulissante, 8 x 170 x 2 cm

comma, Dérive (washitsu), 2019, Vidéo, modélisation 3D de tapis roulants reprenant la configuration d'une pièce traditionnelle japonaise à tatami (washitsu) dont les mouvements reprennent schématiquement ceux des plaques tectoniques

comma, Bombyx mori, 2019, Fil de soie enroulé autour d'un néon grillé, 3 x 60 x 3 cm

Contextuelles, nos pièces réfèrent à la réalité par contact – contiguïté et continuité ; par glissements d'un champ à l'autre, d'une culture à l'autre. Nous intéressent autant les concepts scientifiques et les technologies qui en découlent, que l’imaginaire populaire et les phénomènes sociaux ; les monuments qui font histoire, que le bruit du présent qui défie l’immédiate compréhension. Notre recherche actuelle porte sur le sol : sur les séismes qui ébranlent nos constructions (architecturales et sociales), l'imaginaire lié à un territoire (géomythologie, culture du risque), les seuils, et d'une manière plus métaphorique sur le minimum, la base de nos structures physiques et psychiques. Elle convoque des temporalités sans cesse à concilier : du temps géologique au temps optimisé, cadencé, de la production, en passant par le clic compulsif, le temps ressenti (ennui, attente) et les survivances et résurgences de formes culturelles.

HAUT DE PAGE